jeudi 18 août 2016

ANAÏS VAUGELADE : Le Matelas Magique - Le déjeuner de la petite ogresse -L'animal domestique d'Hermès Quichon


Le Matelas Magique

Cet album par son grand format, ses couleurs à l'encre, son rythme, son découpage est une petite merveille ! Un gros coup de cœur pour cet album vraiment magnifique, j'aime beaucoup ! Un album magique qui fait rêver. Un petit bijoux !
Un petit lionceau Eli, comme tous les petits enfants doit aller se coucher à huit heures.
Les premières pages de couleur jaune sont lumineuses et découper en quatre séquences. Ensuite nous passons sur une très belle double page, le noir évoque la nuit Léo est dans sa chambre puis tout à coup il passe du côté du rêve marqué par un joli vert pastel. Il plonge dans un
matelas là nous voilà dans un salon vieux rose très cosy, les tons roses sont tout doux à l'œil.
Puis notre petit Elie vole, au dessus d'une grande ville . Du rose nous passons au rouge , il y a un incendie. Il apporte l'eau, il devient un héros " Super-Lionceau" , il descend sur terre, très belle double page dans les tons bleus avec tous les habitants de la ville. Elie plonge dans le matelas à nouveau le noir la peur, le cauchemar peut-être. Heureusement, il plonge sous l'eau revit, il est sur la plage le bonheur, il est heureux. Un très bel album à lire à l'enfant avant de dormir, l'enfant fera de très beaux rêves


Le déjeuner de la petite ogresse


Cet album raconte la rencontre insolite et improbable entre une toute jeune ogresse dont les parents sont décédés et un jeune garçon qui se promène en pleine forêt.
De cette rencontre entre ces deux personnages que tout oppose va naître une complicité puis ensuite un grand amour.

À la lecture de cet album j'ai pensé au Géant de Zéralda de Tomi Ungerer.
C'est un album très visuel.Un très grand format. L'illustration superbe de qualité, du choix des encres.



L'animal domestique d'Hermès Quichon

Un album très mignon aux couleurs douce et pastel. Pour Claude Ponti les poussins sont dans tous ses livres et bien pour Anaïs Vaugelade c'est les cochon. D'ailleurs toute la série autour de Quichon
s'ouvre sur une double page avec plein de petit cochon.
Tous différents des uns et des autres, certains sont habillés d'autre nom. C'est l'histoire de la famille Quichon, c'est une famille de soixante-treize enfants. Un des soixante treize se nomme Hermès et son animal domestique est minuscule c'est une chenille. Il n'a pas envie de se séparer d'elle. Pour Hermès il y a une complicité entre la chenille et lui , ils ne se quittent pas. La dernière page est trop chou on voit la chenille avec son cartable qui va à l'école.
Avant de refermé le livre nous tombons à nouveau sur la double page du début.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire