dimanche 21 août 2016

ANNE CATHERINE : PETIT ET GRANDIR OU VARIATION POUR UN LAPIN

Au centre culturel Canadien j'ai assisté à une lecture très avancée avec une mise en espace.Je m'explique les comédiennes ne lisaient pas leur texte. Habillé en noir et sans décor.
3 femmes d'âge différent et une violoniste.
Pièce pour enfant à partir de 9 ans et les grands aussi car la magie de ce collage de textes marche.

Grandir ou variation pour un lapin

Mise en scène, par la magicienne Florence Lavaud :
" Grandir pour faire grandir. Ce sont des textes courts, des mots de femmes.
Ils parlent de l'enfance. Ce sont des femmes auteures. Elle sont canadiennes, africaines, françaises. Il n'y a pas d'âge à vouloir interroger l'enfance, notre enfance, celle qu'on a perdue, celle qu'on perd, celle qu'on veut préserver"
Florence Lavaud après la représentation, a un désir de faire évoluer ce spectacle pour qu'il ne soit pas figé.


Car c'est elle qui a eu l'idée de faire un collage de textes de femmes :
Nancy Huston : (Canada)- extrait de Prodige
Dominik Parenteau-Lebeuf : (Canada)
Nassira Belloula (Algérie)
Karen Acioly : (Brésil)
Dominique Paquet :(France)
Nathalie Papin : (France)
Frédérique Sempé-Lemon (Bénin)
Dieynaba Gueye (Sénégal),

En tout cas j'ai passé un très bon moment j'ai été envouté par ce spectacle magique (c'est vraiment le mot approprié). Envie de le revoir avec les costumes et le décor, cela doit être encore plus merveilleux.
Les souvenirs d'enfance sont les mêmes que l'on soit canadien, français, algérien, africain, brésilien.
Référence à Alice : l'imaginaire le petit lapin et puis sur grandir aussi. Référence aux jeux de l'enfance : les disputes, les complicités entre enfants.

Dans la même direction il y a un texte de théâtre de Catherine Anne
Petit
un spectacle accessible aux enfants à partir de 6 ans.
ed. Théâtre l'école des loisirs - Collection dirigée par Brigitte Smadja
Un enfant et sa sœur vivent seul la mère est à l'hôpital et leur père est à son chevet.
Ces deux enfants se chamaillent comme tous les frères et sœurs. Ce petit garçon n'aime absolument pas que l'on appelle petit.
Un texte magnifique sur l'enfance, et elle joue sur ce mot petit. L'enfant petit qui voudrait grandir.
La vieille dame appelle l'enfant petit mais aussi les oiseaux pour leur donner du pain. La lecture de cette pièce ma fait penser à l'univers de Pef avec les oiseaux.
C'est excellent, très fluide et agréable à lire . Cette pièce a été joué à Paris au Théâtre de l'Est Parisien.
Dommage raté cette occasion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire