samedi 27 août 2016

François PLACE : La douane Volante

L'histoire se passe en Bretagne en 1914, la guerre est là pointe son nez. Gwen a quatorze ans il est né avec le siècle, de santé fragile on le nomme le Tousseux. Il a des problèmes respiratoire.Il est pauvre, il n'aime pas la mer, la vie est rude . Il va faire la rencontre importante de sa vie c'est celle avec le vieux Braz. Il lui enseigne les vertus des plantes " Avec sa carcasse toujours penchée vers le sol, ses précautions d'échassier, son long visage osseux encadré d'une rêche crinière blanche, et les imprécations qu'il lançait tout au long des chemins, il avait l'air d'un fou." L'Ankou, messager de la mort, emporte Gwen sur sa charette. Il se sent perdu " J'avais confiance avec lui. Il m'aurait appris, parce que je ne demandais que ça. Soigner les gens. Soigner les bêtes. J'étais comme lui , je ne demandais rien d'autre, de quoi dormir, de quoi manger."Gwen l sait guérir les malades même les aveugles, grâce à son ami qui lui a transmis sont savoir faire. Gwen se trouve propulser dans un pays imaginaire, dans un monde perdus avec ses propres lois et surtout sa douane volante " Ils étaient vêtus de sombre, portaient des souliers à boucle, des culottes bouffantes, un habit de drap à boutons avec une sorte de collerette qui isolait la tête du corps de façon assez ridicule. Gwen va se trouvé devant une multitude d'épreuves à résoudre.


Mon avis concernant ce roman, tout d'abord une grosse déception. Tout d'abord, je m'attendais à être plus saisie et emporté dans un univers à la fois fantastique, prenant en plus j'aime bien les récits initiatique. Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages. Et bien pas du tout je n'ai trouvé qu'ennuie, cela ma gêné car le livre fourmille d'excellentes trouvailles et de personnages que l'on ne trouve pas forcément dans la littérature jeunesse ou générale. Un défaut je trouve mais qui ne s'adresse pas seulement à François Place c'est la manie de rajouter un personnage pour faire avancer l'action et à mon sens c'est du remplissage et cela sert à rien. Autre remarque et de taille durant ma lecture j'avais qu'une envie c'est de découvrir les légendes bretonnes et les romans d'Anatole LeBraz que de m'intéresser à l'histoire de François Place. Puis, dans le style fantastique et dépaysant j'avais beaucoup apprécié le livre d'Erik L'homme sa trilogie : Le livre des étoiles.

L'on présente cet ouvrage comme étant le premier roman de François Place. Cela me fait légèrement sourire car ses albums qui n'en sont pas vraiment, le dernier des géants et le vieux fou de dessin sont plutôt des romans avec des illustrations que des albums. D'ailleurs dans ma bibliothèque scolaire ils sont classés roman et non album ! C'est une chose deuxièmement, je me demande si ce roman n'est pas plutôt destiné pour un public adulte que jeunesse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire