samedi 27 août 2016

JUDY BLUNDELL : Ce que j'ai vu et pourquoi j'ai menti

Traduit par Cécile Dutheil de la Rochère

Judy Blundell dés l'ouverture fait référence à "Alice de Lewis Carroll" quand elle tombe dans le terrier. "Quand Alice est tombée au fond du terrier, ce fut au ralenti . Elle a eu le temps de remarquer tous les détails autour d'elle - " Tien une tasse de thé ! Et un table !"- , si bien que le paysage lui paraissait plus ou moins normal. Jusqu'au moment où elle a brusquement atterri au pays des merveilles, et ce fut une folle aventure." C'est très bien vu car c'est vraiment cela ce roman, Evie, seize ans, alias Alice tombe dans une histoire semée d'embûches et d'épreuve dans cette Amérique du Sud, d'après guerre en 1947. Cette histoire la fera grandir et elle va muer c'est à dire qu'elle va être transformée et passer à l'âge adulte. Ce ressenti sera renforcé par l'écriture de Judy Blundell car l'histoire est racontée à travers les yeux d'Evie. Elle est une jeune fille naïve au début, tout au long du roman le lecteur suit sa transformation sa mue. Lors de son séjour en Floride , dans un hôtel défraichi à Palm Beach, elle surprend les mensonges l'art du paraître, l'importance d'avoir une jolie tenue. Elle est très attachée à sa mère qui est une femme sublime blonde, son père est en faite son beau père Joe , ancien GI. Il revient de la guerre, c'est en sorte un héros, il est un homme d'affaire prospère. Puis, un jeune homme séduisant ancien GI, Peter Coleridge aussi se trouve aussi dans les parages se trouve être un homme énigmatique, il sèmera le trouble dans la famille Spooner.

J'ai pris un grand plaisir à lire ce roman d'apprentissage, car il est vertigineux bien ficelé avec de nombreux rebondissement, suspense à la clé. J'ai été complètement happé par ma lecture.L'ambiance de ce roman est très cinématographique, écriture très visuelle avec une ambiance torride . La couverture résume à merveille se roman, le côté glamour séduisant que dégage le livre, l'importance du rouge à lèvre, il manque la cigarette mais le lecteur la visualise très bien, les volutes de fumée ! Un roman fort captivant et remarquable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire