samedi 6 août 2016

Les éditions Harlin Quist -François Ruy-Vidal

Ont joué un rôle dans l'évolution de l'Histoire de la littérature jeunesse, avec un caractère avant gardiste. En 1963, c'est en Amérique que tout se passe, l'audace est présente, c'est lors de cette année que l'édition Harlin Quist voit le jour . En 1967, l’éditeur américain Harlin Quist s’associe avecFrançois Ruy-Vidal (pour en savoir plus sur qui était François Ruy-Vidal)pour lancer une nouvelle collection d’albums pour enfants. Il apporte aux livres pour enfants une nouvelle esthétique visuelle, influencé par les surréalistes surprend et fait scandale et aussi inspirée des graphistes venus de la publicités. Contre l’autorité, ils prônent l’absence de tabous. Ils veulent que les enfants puissent se reconnaitre avec leurs joies, leurs hésitations, leurs contradictions, leurs angoisses dans leurs albums.


Marceline le monstre
Mary Lystad ; ill. de Victoria Chess

Marceline, six ans, désire tout simplement de devenir un monstre, de se révolté. Elle ne veut plus d'être une éternelle gentille enfant.
Alors dans un premier temps, elle désir qu'une chose c'est de manger son petit frère. Ensuite elle a une envie qui la démange de tuer le voisin en le pendant, étrangler sa voisine. En un mot et elle le dit à ses parents le plus naturellement du monde qu'elle veut du mal à tous les gens qui l'entoure. Cela fait bien rire la tante Elvire. En un mot Marceline n'est qu'une petite peste. Puis, elle décide de changer et de devenir la plus délicieuse des petites fille. Un petit livre tout simplement divin remplit d'humour noir assez féroce. En regardant le texte et les illustrations j'ai pensé à l'univers d'Edward Gorey mais en couleur.


Tout est bon dans le bébé

texte volé à La Bruyère ; ill. de Nicole Claveloux 
Nicole Claveloux : Une grande dame de l'illustration dans le monde de la littérature jeunesse. Elle est née à Saint-Étienne le 23 juin 1940. Après des études aux Beaux-Arts, elle réalise, à partir de 1966, de nombreux travaux dans le domaine des arts graphiques. Elle a travaillé avec l’éditeur François Ruy-Vidal, et à partir de 1973. En 1976 elle travaille avec Christian Bruel pour les éditions du Sourire qui mord. Son site remarquable est à visiter voir ici
L'univers de ce livre " Tout est bon dans le bébé" me fait penser à un album de Claude Ponti "Mille secret de poussin" c'est exactement dans le même esprit.

Donc voilà deux livres au graphisme très différent, mais remarquable à tout point de vue. Quelle audace ! Que l'on ne retrouve plus tellement dans la littérature jeunesse, hélas de nos jours. Le côté féroce ou mordant qui grince ... et n'est pas forcément politiquement correcte.

Chut !

Texte et illustration Patrick Couratin

Il a été Directeur Artistique chez Harlin Quist à ses début. 

Un univers très surréaliste l'on pense à Magritte avec le rhinocéros, le canard, la main est présente aussi, la pomme, la vache des êtres hybrides, la queue est une main anonyme. 
Des textes poétiques en correspondance avec l'illustration. 
Un livre audacieux, impressionnant et original !


Voir ici concernant les éditions Harlin Quist

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire