mercredi 31 août 2016

MALIKA FERDJOUKH : AGGIE change de vie

L'histoire se déroule à Boston, à la fin du XIX siècle, Aggie Barrie est la reine de la débrouille. Elle a été élevé par les Hume un couple d'aubergiste :

"- Ils m'ont gardée à ma naissance. Ma mère, Ginnie Barrie, était servant chez eux. Ils la faisaient bosser dur. C'est Poodlespring, le laitier qui m'a raconté. Même enceinte, elle devait laver la maison de haut en bas, les escaliers, la cour, porter les seaux ... À l'accouchement , c'est elle qui était lessivée ! L'avait plus de forces. C'est ce qu'il m'a raconté Poodlespring. Alors, elle est morte juste quand moi j'suis née, elle avait plus de souffle..."

Elle est orpheline, elle vit dans les rues en compagnie de son chien Mister Bones et son ami Orin. Ceux sont des enfants des rues et leur langage est châtier. Ils ont mis au point un numéro pour voler les riches passants qu'ils rencontrent sur leur chemin. Grâce à Pemberton Rushworth détective privée, Aggie fait la rencontre qui  va complètement changer sa vie. Elle s'appellera dorénavant Margaret Selwyn, a devenir une élégante jeune fille. À la lecture comment ne pas penser à My fair Lady. Aggie fait penser à Eliza Doolittle enfant.

J'ai trouvé ce petit livre sympathique, c'est une agréable lecture. Les clins d'œil en direction d'autres livres de Dickens, Hugo, James Matthew Barrie font de ce court roman un peu court mais attachant tout de même.
La couverture est très réussie, elle résume très bien le contenu de ce petit roman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire