mercredi 31 août 2016

MARIE DESPLECHIN : ÉLIE ET SAM

Les illustrations de Philippe Dumas sont reproduites dessinées à la plume, sont très poétique et douce.
C'est une histoire d'amitié, durant une année scolaire aux myrtilles,entre deux garçons de sept ans Élie Elifer et Sam Samarcor . " L'amitié précoce de Sam et d'Élie était donc une fierté pour leurs deux familles. Les bonnes relations des deux enfants, leur manière affectueuse de partager leurs activités et d'éviter les disputes constituaient l'essentiel des conversations entre leurs parents." 
L'amitié entre les enfants s'est sacrée. Ils habitent le même hameau. C'est quoi l'amitié ? C'est quoi être amoureux ? L'amitié est franche et honnête entre Sam et Eli. Si on n'a pas d'ami comme Aliazar Albquerque, c'est un problème, jalousie et de moquerie. C'est une année scolaire riche en péripéties. Les saisons tiennent une part très importantes dans le roman. Ce roman pose la question concernant la représentation masculine et féminine dans la vie des enfants. C'est quoi être un garçon ? C'est quoi être une fille ?
"Souvent, remarqua Élie, j'aimerai bien être une fille.- Moi aussi dit Sam les filles peuvent jouer avec des affaires de garçon, et en plus elles ont le droit de jouer avec des affaires de filles. " L'attention que les enfants porte aux animaux, et attachante.

Les dialogues traduisent la succession d'événements dans la vie de Sam et Élie avec un mélange de naïveté et de tendresse. C'est avec une grande justesse que Marie Desplechin pose les bonnes questions des enfants et elle sait à merveille saisir leurs préoccupations. Ce roman pour la jeunesse est remplit de tendresse et d'humour. C'est léger et frais. Marie Desplechin s'inspire des histoires du Petit Peuple (korrigans, elfes ou autres trolls) .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire