jeudi 25 août 2016

MARIE DESPLECHIN : Satin grenadine

En 1885 Lucie jeune fille issue de la bourgeoisie vit dans les beaux quartiers de Paris. À treize ans, ses parents lui font comprendre qu'elle doit se préparer à devenir une épouse. Et, l'instruction , il ne faut pas même en penser surtout pour une fille. Ces parents lui font comprendre qu'elle sache tenir une maison et s'habiller correctement c'est suffisant. Marceline, donne de l'instruction à Lucie. C'est un roman historique, traitant de la condition féminine, Marceline est féministe, Achille est socialiste tout cela se passe à la fin du XIXe siècle
J'ai bien aimé les séances d'essayage avec la couturière Madame Sponze,
Lucie s'émancipe, le passage de l'enfance à l'âge adulte puisque le terme adolescent n'existe pas me semble t-il à cette époque. C'est un roman d'apprentissage, le ton est enlevé, sympathie pour Lucie la narratrice. Elle souhaite mener un combat contre sa famille, contre la société, indécise, elle ne sait pas trop de quel côté est son camp.

C'est un roman qui ouvre des portes, la description du Paris populaire au XIXième siècle, la différence des classes les bourgeois d'un côté les paysans de l'autre sans préjugé, pas de cliché. Donc, j'ai trouvé ce court roman intéressant mais j'ai trouvé qu'il manquait un ingrédient, pour que l'on soit vraiment captivé par l'histoire, une ambiance je ne sais pas mais quelque chose pour que le roman nous paraisse vivant. Mais il me semble, que c'est un livre a faire lire à des adolescents pour une entrée en matière à la littérature du XIXème siècle, je pense au Ventre de Paris de Zola lu il y a longtemps et que j'avais bien aimé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire