mercredi 31 août 2016

MARIE DESPLECHIN : VERTE & POME

Présentation de la version audio dans la collection Chut ! de l'école des loisirs.
Un régal la voix de Sophie Ballul et d'Anne Montaron sont excellentes. Quatre narrations, quatre points de vue celle de la mère, la grand-mère, Verte et la voix du garçon Soufi. J'aime bien l'ambiance fantastique qui se dégage de cette édition audio, je la trouve très bien réussit.
Ursule a eux une fille avec Gérard nommé Verte. Mais, ils se sont vite séparés. Voilà, Ursulle élève seule sa fille Verte, elle veut en faire une sorcière. Anastabotte, la grand -mère est une véritable sorcière. Elle va enseigner la sorcellerie à sa petite fille. Cet univers loufoque plaît bien aux enfants de CM1/CM2. C'est certain que c'est un livre excellent aussi bien pour les petits que pour les grands.


"- Est-ce que tu veux être mon amie ? Elle m'a posé la question sans même me regarder, sans se retourner vers moi, comme si l'idée venait de lui traverser l'esprit. "
Marie Desplechin adore transformer le réel. Comme pour Verte elle reprend le même procédé à plusieurs voix celle de la grand mère géniale Anastabotte que nous connaissons déjà, nouveauté, la présence de Ray (Raymond, le grand-père, le père de Gérard, c 'est un ancien commissaire de police), de Pome (la nouvelle amie de Verte, de Gérard (le père entraîneur de foot) et de sa fille Verte et pour finir celle de Soufi (l'ami de Verte, c'est grâce à lui que Verte a retrouvé son père). Ce procédé rend le récit vivant et très enrichissant de connaître les différents point de vue des personnages. La plume est comme celle dans Verte elle est alerte et fluide, agréable cela glisse tout seul. Dans cette suite les hommes ont la parole c'est la différence avec Verte, cela n'empêche pas pour autant que les femmes les mères (celle de Verte et de Pome) et Anastabotte sont toujours là plus que jamais surtout sa grand-mère.
" D'un autre côté, des hommes, je n'en connais pas beaucoup. Pas de nouvelles de mes grands-parents depuis que ma mère s'est disputée avec eux. Pas de nouvelles de mon père non plus."

Puis, c'est un roman qui est plus centré sur l'amitié sur le rapport père-fille. La sorcellerie tient toujours sa place plus que jamais.
Un très bon roman jeunesse qui parle de la famille recomposée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire