mercredi 10 août 2016

Patrice Favaro : LE JOURNAL D'UN ENFANT AUJOURD'HUI EN INDE

Raconté par Patrice Favaro
illustré par Charlotte Gastaut et Florent Silloray

Mandita est de Pondichéry, elle a douze ans. Elle tient un journal intime.Et à travers ce journal nous découvrons son quotidien et sa famille. Son père est un chauffeur routier. Sa mère se nomme Lakshmi comme la déesse de la fortune. Elle a un petit frère de cinq ans. L'Inde a été colonisé par les britannique. Ils ont importé le cricket, les uniforme, l'anglais est la langue de la presse écrite, la conduite à gauche. 80% des Indiens sont hindou comme Mandita. Les trois dieux principaux de l'hindouisme sont : Brahma (il crée), Vishnou (il préserve), Shiva (il régénère). Aller au cinéma pour Mandita est une fête, un véritable spectacle populaire très vivant proche des comédies musicales. L'Inde est le premier producteur au monde. On parle de " Bollywood" car la majorité des films est tournée à Bombay. En Inde, il y a la mousson d'hiver et la mousson d'été, pluie très forte, en Inde il y a aussi des cyclones. Dans la rue, des gens très pauvres vont souvent de porte en porte pour demander la charité. Le 14 janvier : Pongal , on célèbre le riz nouveau, les vaches et leurs veaux, les bœufs et les buffles, tous sont traités comme des personnes importantes. On leur peint les cornes, on leur fait des dessins sur le flancs, un puttu (marque que les hindous se font au milieu du front), on leur met des colliers de feuilles de manguier autour du cou. Pondichéry a été une colonie française en 1956.
Vasanti est sa cousine, elle a dix huit ans. Elle a disparu, à cause d'un mariage arrangé par la grand mère qui fait la pluie et le beau temps dans la famille. En Inde on se marie dans sa caste, ou dans son strict milieu social et religieux. La culture du riz rythme la vie des campagnes.
Les castes ont été abolies en Indes mais certaines personnes rejetées, sont impures. L'Inde est un pays en pleine mutation et se modernise. Mandita a pris son premier cours de Bharata Natyam une des danses classiques de l'Inde du Sud. L'Inde est la plus grande démocratie du monde, les libertés politiques sont assez bien respectées. Mandita a plein de rêve en tête est rien n'est impossible en Inde donc !

Un très jolie documentaire sur la vie en Inde vu à travers les yeux d'un enfant. C'est une réussite !

(BCD : Saint Germain)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire