jeudi 25 août 2016

FABRICE COLIN : Les vampires de Londres, Tome 1

Rentrée littéraire 2009

une nouvelle série concernant Les étranges sœurs Wilcox.Dans une atmosphère sombre d'hiver, gothique et victorienne, en 1888, Luna " la plus jeune, la rêveuse aux cheveux noirs"et Amber " la volontaire, la tête brûlée aux boucles rebelles" Wilcox sont deux sœurs orphelines, elles errent dans Londres la nuit. Ces deux jeunes filles possèdent un pouvoir étrange sont elles des vampires ? Quand le roman s'ouvre elles sortent de leur cercueil. Parallèlement, un certain Jack l'Éventreur lui aussi rôde dans les rues de Londres dans le quartier de Whitechapel.
Dans les vampires de Londres ont découvre les différents clans : il y a les Drakul mené par le comte Dracula, les Nosferatu "sont des individus incontrôlables, généralement solitaires. Pour ce que nous en savons, ils ne poursuivent aucun but particulier. Ils se déclarent poètes, vagabonds, anarchistes parfois."

Fabrice Colin a aimé mélangé la fiction et à la réalité renforce l'univers et devient plus crédible. Surtout que je ne connait pas trop cet univers , il est loin de mettre famillié. J'ai aimé découvrir qui était Elisabeth Bathory par exemple et puis aussi d'Abraham Stockerle Comte Dracula.
J'ai trouvé intéressant d'évoquer John Milton, en compagnie de Sherlock Holmes, Watson et Moriarty.
En un mot j'ai apprécié toutes ces clin d'œil littéraire, musicale et autour du monde des vampires comme le fait remarquer Vannessa très justement.Tout de même des les premières pages je fus septique à cet ouvrage que l'on voit partout tel un phénomène de mode. Puis, une fois rentrée dans ce roman je fus happée par la musique de Fabrice Colin et son univers brumeux, remplis de mystère . J'ai trouvé ces jeunes filles attachantes, j'ai eu envie moi aussi de prendre le chaton dans mes bras. J'ai souri au passage de la fée, dans cet univers de vampires.
" C'était une créature ailée, à peine plus haute qu'une pomme. La peau de son corps, entièrement dénudé, était verte et luisante comme un brin d'herbe après la pluie, et deux paires d'ailes translucides battaient faiblement dans son dos."
J'ai aimé le clin d'œil de l'auteur pour Alice au pays des merveilles, et de jouer avec le mot sang déclinaison sang froid, sang d'encre, la soupe de sang, lien du sang etc ... , rattaché au vampire bien entendu, cela va de soi.
À souligner, c'est le premier livre de Fabrice Colin que je lis. J'ai trouvé cette lecture loin d'être désagréable par petites touches (certain passages ici de là ) donc j'attends la suite ! esmeraldae dit la chose suivante ainsi que Béné : "Il manque de profondeur ce livre" et cela rejoint mon sentiment exact que je retiens en fermant ce 1er tome et je rajoute superficiel j'ai trouvé au final pour la raison suivante auquel je crois moyennement " Sinon que la survie de l'Empire britannique repose désormais sur les très étranges sœurs Wilcox..."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire