samedi 6 août 2016

Sous la Révolution française : Journal de Louise Médréac 1789/1791

J'aime beaucoup cette collection "Mon Histoire" chez Gallimard Jeunesse. Elle est excellente car elle permet de découvrir l'histoire sans être ennuyeux au contraire c'est très vivant. Puis c'est le regard d'une adolescente qui se trouve au cœur de l'Histoire. Puis aussi je ne quitte pas l'univers du film de Benoît Jacquot : "Les Adieux à la Reine". 
Âgée de treize ans, Louise Médréac quitte son village de Bretagne pour Paris. Elle est apprentie couturière chez Rose Bertin la modiste de la reine Marie-Antoinette. 
"Ma petite Louise, puisque vous avez été chaudement recommandé par mon cher cousin qui m'a loué toutes vos qualités, je pense que vous apprendrez vite et que vous vous apprendrez vite et que vous vous débrouillerez bien. Notre clientèle a ses usages, ses manies et ses caprices.."
Louise voit sous ses yeux la révolte gronder et elle assiste aux soulèvement qui se déroulent à Paris comme la prise de la Bastille. " 14 juillet 1789. En écrivant ces lignes, je crois encore respirer l'odeur forte qui a enveloppé le centre de la ville . Elle provient de la Bastille, prise cet après-midi. Qui aurait pu imaginer que la fureur que la fureur populaire s'attaquerait à un tel monument ?
À l'atelier, il aurait été difficile de l'ignorer. Depuis le milieu de la matinée, ça n'était que clameurs, coups de fusil espacés et hurlements presque continus :"À la Bastille !" Dans le noir, à la faible lueur des chandelles, nous avons tiré l'aiguille en redoutant le pire." 
Le récit captivant d’une jeune fille brusquement plongée au cœur de la Révolution, une période fondatrice de l’Histoire de France. C'est une période de grand changement entre autre la création des départements. Le journal de Louise Médréac souligne bien 
le contraste poignant entre la misère du peuple et la vie luxueuse de la cour de France.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire