mercredi 21 septembre 2016

DANIEL PENNAC : KAMO

En cette fin d'année je me suis régalée de la série de Daniel Pennac (je les ai tous lu sauf le premier) que je n'avais encore jamais lu. Un régal ! un enchantement. Kamo est un collégien débrouillard et drôle. Il est orphelin de père et vit  avec sa mère, Tatiana. Tous les deux sont très soudés. Le narrateur est son meilleur ami et ses parents se nomme Pope et Moune. Ses derniers accueillent à bras ouvert Kamo, ils sont pour lui comme une deuxième famille.  



Kamo et moi est le premier que j'ai lu. 

 Crastaing est un   prof de français de la vieille école.Il terrorise tout le monde même Pope le père du narrateur. el  Un jour, Crataing donne un sujet de rédaction  qui  est pas banal qui paralyse une classe entière. "Rédaction pour le lundi 16. Sujet : Vous vous réveillez un matin, et vous constatez que vous êtes transformé en adulte. Affolé, vous vous précipitez dans la chambre de vos parents : ils sont redevenus des enfants. Racontez la suite."
Dans cet opus de Daniel Pennac, Kamo est au second plan. C'est sur les trois que j'ai lu le moins bon à mon goût. Mais le sujet est judicieux. 



Kamo l' agence babel

Kamo n'est pas doué du tout en anglais. Et sa mère lui lance un défi d'apprendre l'anglais en trois mois. Voilà, petit à petit Kamo va devenir fou amoureux de la mystérieuse Cathy correspondance de l'agence Babel.
Se moque-t-elle de lui ? Kamo et son ami mènent l'enquête. " Kamon rédigea l'adresse de son écriture la plus sage (Catherine Earnshaw, Agence multilingue Babel, boîte postale 723, 75013 Paris), timbra et courut poster l'enveloppe dans la nuit."
Cette aventure est originale, de faire le lien avec un grand roman victorien "Les hauts du hurlevent" d'Emily Brontë.


L'évasion de Kamo
Tatiana la mère de Kamo est parti à la rencontre de ses ancêtres  " Ma mère de Kamo venait de partout. De Grèce par sa grand-mère, de Géorgie par son grand-père, d'Allemagne par son grand-père, d'Allemagne par son père (un coiffeur juif qui avait épousé la fille du Géorgien et de la Grecque et qui, dans les années quarante, avait dû fuir les persécutions du "dingue à moustaches gammées" comme disait Kamo. " Son arrière-grand-père qui s’appelait lui-même Kamo ce qui signifit fleur en russe« Pourquoi Kamo a t-il peur d’une simple bicyclette? ». Kamo séjourne chez son  copain. Kamo eut un grave accident et dut aller à l’hôpital. 
L'évasion de Kamo est le dernier de la série des aventures de Kamo. J'ai apprécié sa dimension romanesque et l'hommage que fait Pennac à la littérature Russe, c'est très réussit. L'écriture de Daniel Pennac est très plaisante à lire, les phrases glissent toutes seules. 

Une série délicieuse, les illustration sont de Jean Philippe Chabot

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire