samedi 17 septembre 2016

PAUL BERNA : Le cheval sans tête


 Un grand classique de la littérature jeunesse pour les 8/12 ans
L'ambiance de ce roman policier date de l'après guerre,
la bande à Gaby est  composée de dix enfants de moins de douze ans ( très important l'âge) entre autre de Fernand, Marion et de Gaby bien sûr. Elle passe son temps dans la rue à dévaler la pente à califourchon sur le cheval-sans-tête. " Le cheval dévalait toute la rue des Petits-Pauvres sur ses trois roues de fer en faisant un bruit terrible. C'était délicieux." Il avait été toujours sans tête. " Restait le corps, qui était celui d'un cheval gris pommelé au vernis écaillé, avec une petite selle marron peinte sur le dessus."Bien sûr il y a des jaloux, il intéresse des inconnus. Et pourtant sa seule valeur c'est d'émerveiller les enfants,c'est leur grand bonheur. Alors, ils se mobilisent voir l'inspecteur Sinet et lui signaler la perte du cheval. Ils finissent par attirer les voleurs et les démasquer avec l’aide de Marion « la petite fille de la nuit » et de ses chiens. " L'inspecteur Sinet regarda cette curieuse fille avec une attention particulière. Elle n'avait pas encore douze ans ; ce n'était qu'une pauvresse, mais son regard tranquille avec un éclat qui donnait à réfléchir."


Ce roman  entraîne les jeunes lecteurs sur la piste d’un roman de société où les héros sont des enfants comme dans La guerre des boutons. Ce classique de la littérature jeunesse a beaucoup de charme, un livre plaisant à lire mais j'ai trouvé le style l'ambiance un peu vieillotte, d'une grande qualité, avec beaucoup de fraîcheur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire