samedi 8 octobre 2016

BRUNDIBAR : un opèra de Hans Krasa


D'après le livret d'Adolf Hoffmeister
Illustré par Bertrand Bataille

J'ai évoqué cet opéra quand j'ai chroniqué le roman d'Eva Perben : Oubliés.


Pour que leur maman guérisse, Aninka et Pépicek doivent absolument trouver du lait. Mais ils n'ont pas un sou en poche. Que faire ? Et s'ils chantaient dans la rue ? Mais Brundibar, l'affreux musicien de rue, ne le voit pas de cet œil là ! Cet opéra pour enfants composé en 1938, interprété par des enfants, fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un symbole d'espoir pour tous les déportés du camp de Terezin, en Tchécoslovaquie.  Génial les animaux (l'oiseau, le chat et le chien) sont du côté des enfants. Sa fraîcheur et son optimisme ont, depuis, traversé le temps et les frontières. Un opéra qui donne des frissons dans le dos, poignant !!! Un somptueux livre Cd, les illustrations sont magnifiques colorées, elles sont proches de l'ambiance terrifiante de l'histoire. Dans le livre l'on apprend que cet opéra a été écrit par Hans Krasa , il a été incarcéré à Terezin, avant d'être déporté à Auschwitz en 1944. La partition de cet opéra a été perdue pendant près de trente ans. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire