jeudi 20 octobre 2016

CONTE RUSSE : BABAYAGA


9782013910224
Babayaga


de Taï-Marc Le thanh -
Illustration de Rébecca Dautremer


Et un livre magnifique édité par Gautier Languereau, se dégradé de rouge/rose aux tons marron/ocre est de toute beauté. Le format est très grand, la mise en page est soignée, un très joli travail sur la typographie a été faite pour ce livre destinée à la jeunesse.

C'est une version du célèbre conte russe que nous présente Taï-Marc Le thanh.

En introduction l'auteur nous présente Babayaga et nous dit pourquoi elle est méchante et tout simplement parce que tout le monde se moque d'elle car elle n'a qu'une dent." l'Ogresse devint encore plus méchante" Elle ouvrit un restaurant ; " Au bambin qui rissole".

Miette la belle fille de Cacayaga, la sœur de Babayaga, est jolie comme tout doit aller chercher du fils chez l'ogresse. Miette dut partir en chemin sur les ordres de son horrible belle mère. Miette rencontre un crapaud qui la met en garde, elle doit se munir "d'un ruban, d'un pot de graisse, de deux croûtes de fromage et d'un morceau de lard."
Elle arrive chez Babayaga après avoir traversé la forêt sombre alors là le suspense arrive et il est remplit d'aventure ! Est ce que Miette se fera manger par Babayaga ??? De grandes illustration où la couleur rouge domine.
(BCD: Colombier)


Baba Yaga
Rose Celli et Anne Buguet illustrations

Cette version dans son illustration est bien russe tel que l'on l'imagine. Cette version de Baba Yaga ressemble assez de Taï-Marc Le Thanh. Les conseils ne viennent pas d'un crapaud mais d'une jolie tante la sœur de sa vraie maman et pas de la marâtre. Elle lui dit "il y a chez Baba Yaga un bouleau qui voudra te fouetter les yeux ; noue le d'un ruban. Tu verras une grosse barrière qui grince, et qui voudra se refermer toute seule ; verse-lui de l'huile sur les gonds. Enfin tu verras un chat qui voudra e crever les yeux ; donne-lui un bout de jambon." Les précieux conseils de sa jolie tante lui donne courage pour aller chez la redoutable BabaYaga.

Une fois chez elle, la pauvre petite elle tremble de tous ses membres.

Mais elle arrivera à se sauver après avoir traversé de nombreuses épreuves !

(BCD: Colombier)


Baba Yaga

Encore une autre version mais celle là est peut-être celle qui est la plus fidèle au conte traditionnel russe me semble t-il !

Un véritable coup de cœur
Adapté et illustré par Katya Arnold - Les illustrations s'inspire des images "lubok" une expression artistique de la tradition russe qui remonte au XVIIième siècle.
et traduit par Michelle Nikly

Le texte de ce livre reprend une histoire appelée " Tereshichka" ou "Tishka" qui faisait partie des contes traditionnels russes d'Afanassiev


Voilà une version remplit de magie typiquement russe à mon goût. Un homme et une femme assez âgées n'avaient toujours pas d'enfant. Ils ramassent une bûche, il la mettent dans un berceau et soudain la bûche se transforme en bébé.

C'est un beau petit garçon, il se nomme Tishka, et sa maman le met en garde de la terrible ogresse Baba Yaga qui mange les petits enfants. Tishka malgré tout se trouve dans les griffes de Baba Yaga qui l'emporte chez elle pour le manger. Et notre petit bonhomme sera malin et rusé ! Une superbe version magnifique de poésie et une présentation très russe et très originale qui sort des habitudes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire