mercredi 7 septembre 2016

Fabian Grégoire : Vapeurs de résistance


Nous sommes en 1944, Oncle Alfred doit aller chercher de bonheur son neveu pour l'emmener chez son grand-père dans les Alpes-de-Haute-Provence. L'aventure commence avec le train. " Le train s'ébranla et c'est à pleine vapeur que nous quittâmes la gare de Nice." François, un cheminot, doit partir travailler en Allemagne. Il prend la décision de fuir et prendre le maquis, rejoindre d'autres résistants. Les allemands rôdent et ils font descendre tous les passagers, en compagnie de collabos. Et notre petit narrateur regarde tout cela avec son regard d'enfant. À son issu grâce à une pompe à vélo (que l'on peut voir sur la couverture) il a été un messager  et en quelque sorte un héros de la résistance exactement comme le petit Michel dans " La maison des Quatre-Vents" de Colette Vivier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire