mercredi 5 octobre 2016

MARY HOOPER : L'infortune de Kitty Grey

 Traduction par Fanny Ladd et Patricia Duez

Une plongée dans l'Angleterre  en1813, Kitty Grey est bien traitée par la famille qui l’emploie et aime son travail à la laiterie. Et puis il y a Will, le jeune passeur de la rivière, dont elle espère qu’il lui fera bientôt sa demande. Jusqu’au jour où Will disparaît…
Elle pense  qu’il est parti chercher fortune à Londres, la naïve jeune fille saisit la première occasion de gagner la capitale, où elle ne tardera pas à se faire détrousser par d’habiles pickpockets. Cela ne  va pas être facile pour elle de survivre dans la grande ville, sombre et sordide,  en plus elle se trouve accompagnée d'un enfant Betsy la petite sœur de Will.

Le début du roman est une plongé dans l'Angleterre pastorale de Jane Austen d'après la l'auteure (il est certain qu'il est question du célèbre roman de Jane Austen, très en vogue à l'époque " Orgueil et Préjugé") mais pour ma part j'ai plutôt retrouvé l'ambiance de Tess d'Uberville de Thomas Hardy.
Une fois, que Kitty se retrouve à Londres, l'on tremble pour elle, et là c'est toute l'ambiance à la Dickens qui surgit.
J'ai adoré le début de ce roman et son ambiance pastorale.
C'est le deuxième roman de Mary Hooper que je lis durant l'été.
Ces romans sont fascinant en ce qui concerne la documentation. J'ai trouvé très intéressant le personnage charitable de Madame Elizabeth Fry. Je trouve que ces roman sont excellent pour la littérature jeunesse, très instructif.

Complément le billet de Mrs Figg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire