Maëlle Fierpied : J'ai suivi un nuage

Illustrations : Julie Guillem

Le début du roman est léger, joyeux avec l'arrivée de Marie Cotillon une amie d'enfance de la maman de Rémi. C'est un moment ensoleillé dans la vie de Rémi  et de sa mère. Mais, ce n'est pas tous les jours ainsi. Les autres jours peuvent être gris, les grand parent reprennent le relais pour s'occuper de Rémi. Ce pauvre petit garçon si attachant se pose des questions concernant la santé de sa maman. 


Un magnifique roman, très sensible, remplit d'émotions. 
Un roman touchant, comment voir la vie quand l'on a une maman bipolaire. Rémi est un enfant, attachant qui met de la poésie dans le quotidien avec ses haïkus. En tant que lectrice j'ai envie de serré dans mes bras Rémi, de l'aider dans ses questionnements concernant sa mère et sa maladie. Cette maladie qui a touchée autrefois sa tante. Le titre est magnifique car il annonce bien l'univers poétique qui se dégage de ce petit roman jeunesse. Il en est de même pour les illustrations.



NATHALIE AZOULAI : J'aime pas mes cheveux !

Illustration de Victoire de Castellane

À tout âge, les filles rêvent d’avoir d’autres cheveux que les leurs. Elles mettent des barrettes, des chouchous, essaient des coiffures, des coupes nouvelles et rêvent de celles de leur copine, de leur voisine, de toutes les autres filles…
L’auteure et l’illustratrice s’amusent ici de cette insatisfaction et en profitent pour jouer avec le plus d’exemples de cheveux et de coiffures possibles.


Le point fort de cet album est dans les illustrations. Il parle, oh combien à des milliers de petites filles qui aimeraient avoir les cheveux bouclés alors qu'ils sont raides et vice vesa ! 
à partir de 4 ans

ELISABETH BRAMI : MAUVAISE PIOCHE


Les illustrations sont de Kmie

Un excellent petit roman jeunesse  dans la collection : livres et égaux ! 

Dans la famille Klein, il y a Hannah (la prem's), Louna (la deuz'), Milenia (la troiz') et... Elsa, la petite dernière. Pas facile de grandir coincée entre trois grandes sœurs, une mère débordée et un père qui aurait aimé avoir un garçon... Dans son carnet secret, Elsa vide son sac : qu'est-ce qu'elle y peut, elle, si elle n'est pas celle qu'on attendait ? 

Un roman jeunesse très frais, plein de vie, agréable à lire. Un roman qui évoque l'égalité entre fille et garçon. Il est question aussi de se faire une place au sein de la famille, c'est pas toujours facile. Une excellente entrée pour ce plonger ensuite dans les Quatre Filles du Docteur March de Louisa May Alcott. 

AHARON APPELFELD : De Longues nuits d'été

Traduction de Valérie Zenatti

Ce grand auteur vient de nous quitter en ce début 2018 !

Ce roman est le dernier (je crois !) en tout cas de publié.
C'est son deuxième roman jeunesse.

" Nous n'avons pas besoin de maison, le ciel est notre toit."
Janek a une dizaine d'années quand son père le confie à un vieil homme aveugle. Depuis qu'il a perdu la vue, Sergueï est devenu vagabond. Ancien valeureux soldat, il a autrefois travaillé dans la scierie du grand-père de Janek. Le jeune garçon parcourt désormais les routes avec le vieil homme. Il lui prête ses yeux pour contempler le ciel, mais aussi pour préparer le thé, et les repas, que les deux compagnons partagent le plus souvent en bivouac, installés sous un arbre. Ils doivent aussi vivre avec la peur, le froid, la faim. Ils n'ont rien et font la quête une fois par semaine à la sortie des églises. Avec le peu d'argent qu'ils reçoivent, ils achètent de quoi manger, parfois des paysans leur donnent aussi quelques nourritures mais souvent ils doivent affronter la violence des paysans, ou des villageois, qui n'apprécient guère les vagabonds. Pour Janek les rêves sont très importants car ils permettent de revivre dans le passé. Il lui permet de retrouver ses parents. Mais hélas les rêves ne sont pas la réalité. 

Un roman poignant, Serguei et Janek sont des personnages humanistes et tendre entre eux. Très beau roman d'initiation pour Janek. Il se dégage de ce roman un climat de sérénité, d'apaisement. C'est un roman généreux au rythme lent celui de la marche. 


François MOREL : ISADORA et le rêve africain

Illustrations Alexandre Gimbel 
Le narrateur François Morel 
Les interprètes : 
Aldebert, Guillaume Beaujolais, Mélanie Dahan, Sanseverino, Marc Berthoumieux, Anaïs Delva, Mamani Keita, Nathalie Lermitte, Guillaume Farley, Siân Pottok, Julien Dassin, Arthur Leforestier, Gerald Toto. 

Les bénéfices de ce livre-Cd  seront reversés à des associations aux enfants orphelins du SIDA en Afrique. 

 Isadora, une petite fille qui voyage par le biais de ses rêves , elle a beaucoup d'imagination. Un jour, elle va rencontrer une créature extraordinaire, le Tamaliovalaiglachien qui va lui faire découvrir l'Afrique et donner du rêve à Isadora. A chacune de ces rencontres, les personnages chantent pour raconter une histoire. Un rêve que la petite fille n’a aucune envie de quitter et comme on la comprend ! 

Un album merveilleux plein de fraîcheur   très agréable à écouter. Le petit reproche que je ferais c'est les illustrations qui me séduisent pas trop. Mais cela est un avis très personnel.  Voir ici pour en savoir plus.

C'est grâce à  Camille de Lp Conseils que j'ai pu  découvrir cet ouvrage ainsi que cette maison d'édition !
A partir de 5 ans 



Agnès de Lestrade : Petit ogre veut un chien

Les illustrations sont de Fabienne Cinquin

Avec cet album je découvre une nouvelle maison d'édition que je ne connaissais absolument pas
: La poule qui pond. Cette maison d'édition est spécialisée dans les ouvrages pour apprendre à lire avec la méthode syllabique et aussi pour aider les dyslexiques.
Cet album raconte l'histoire d'un petit ogre qui veut un chien. Le père ogre le mange tout comme le lapin, le poisson rouge. Petit ogre est à chaque fois malheureux. Alors il désir un éléphant, et là surprise est ce que le papa ogre va le manger ?

Un très bel album,  l'histoire est simple mais elle est accompagnée d' illustrations où la couleur rouges domine. C'est un régal pour les yeux. 
En tant qu'adulte, j'ai trouvé intéressant les petits clin d'oeil aux contes comme Pinocchio, Barbe Bleu, le Petit Chaperon rouge ... mais aussi à Gargantua de Rabelais.  Il faut reconnaître que dans les contes, l'ogre est présent. En tout cas c'est une excellente idée d'avoir réédité cet album qui date de septembre 2014. 
L'originalité de l'album est dans la mise en page. Il permet d'apprendre à lire aux enfants plus facilement mais surtout, il a été créé pour aider les enfants dyslexiques. le principe est simple : il fonctionne avec le procédé de syllabation. En quoi consiste-t-il ? A l'aide de couleur, on identifie les syllabes dans un mot. Les lettres muettes sont soulignées et les liaisons obligatoires sont indiquées à l'aide d'une petite courbe. Quant à l'espacement entre les mots et les interlignes, ils sont augmentés. Ce principe est une aide efficace à l'apprentissage de la lecture. Cet album me touche car enfant, j'étais dyslexique ! 


C'est grâce à  Camille de Lp Conseils que j'ai pu  découvrir cet ouvrage ainsi que cette maison d'édition ! 

MAURICE SENDAK : PROSPER - BOBIK



Traduction Agnès Desarthe

Un jour, le 10 juin 2000, Prosper-Bobik est né. Mais son anniversaire, personne ne le lui a souhaité. Pas un cadeau, pas un gâteau, pas une bougie !Tout changea, grâce à la délicieuse Tante Héloïse. Elle lui offre un magnifique costume de  cow-boy.  Mais dans son dos, il organise une fête déguisée, débridée, avec tout un tas d’invités mal élevés, histoire de rattraper le temps passé !

Un album merveilleux plein de fantaisie, d'imagination dans les illustrations. Un album brillant et coquin. Une petite merveille cet album de bonheur d'intelligence.



Cet album s'adresse aux enfants à partir de 5 ans.